Très précisément, ce sont 2 923 pièces romaines en argent, frappées sous le règne des Antoniens, qui seront mises en vente aux enchères publiques, le 24 mars.  Un trésor pour lequel il n’a fallu que 3 ans d’expertise, après sa découverte dans l’Ain. 

Ce serait le dernier trésor vendu en France. « Même si ce ne sont pas les pièces les plus anciennes, C’est vertigineux, confie avec un enthousiasme non dissimulé, Maître Gérald Richard. Ces pièces étaient en circulation alors que saint-Augustin était encore vivant ! » 

D’ici quelques semaines, le commissaire-priseur caladois mettra en vente un fabuleux trésor de pièces antiques : 2 923 exactement. La cruche et son précieux contenu ont été découverts, par hasard, par le propriétaire d’un champ, en 2014, à Reyssouze, dans l’Ain.